Manger avant de plonger ?

Pour savoir s’il est bien de manger avant de plonger, il nous faut voir quelle est l’importance de la nourriture sur le corps du plongeur.

Température du corps

Nous le savons toutes et tous. La température du corps est d’environ 37° et à moins de s’immerger dans une eau plus chaude, le corps va fatalement se refroidir plus ou moins vite. La conduction (loi de Fourrier), la convection et le rayonnement sont des phénomènes qui dissipent la chaleur par le simple fait que 2 éléments avec des températures différentes se touchent et se transmettent leur propre chaleur. Cela va tendre à équilibrer la température des 2 éléments en fonction de leur masse.

Mode de transfert thermique

Notre corps étant immergé dans une température généralement bien en de ça de sa température habituelle. Il va donc transmettre sa température à l’eau environnante. Je pense que même les plus chauds d’entre-nous n’auront pas la prétention de pouvoir réchauffer une mer ou un lac tout entier. Par conséquent, notre corps va s’épuiser à essayer de garder sa température.

Du carburant pour notre corps

Les aliments sont « un carburant » pour notre corps et aident ainsi à garder une température plus ou moins stable. Il va, pour cela, puiser dans les glycogènes. Si l’on ne mange pas avant une plongée, alors le corps va fatalement se refroidir plus rapidement. La rapidité de refroidissement dépend naturellement de la température de l’eau mais ne vous y trompez pas, même avec une température de 30°, vous allez quand-même vous refroidir.
Du reste, qui n’a jamais eu froid dans une piscine à 28° ? Et c’est souvent uniquement en restant à la surface. En immersion, cela va encore plus vite.

Les aliments apportent aussi une quantité d’eau et de sel importante pour une bonne hydratation. En effet, notre corps constitué de 55 à 60 % d’eau, la répartit de manière intra et extracellulaire. Cette répartition dépendant en grande partie de la concentration de sel dans le corps. Quand la quantité de sel diminue, une quantité d’eau est évacuée par les reins pour maintenir le rapport sel/eau correcte et avoir ainsi une bonne hydratation.

Il vous faut donc manger et boire (sans alcool) avant de plonger pour maintenir un bon niveau d’hydratation et d’énergie pour les cellules de notre corps !

La chaleur en immersion

L’eau étant environ 800 fois plus dense que l’air, notre corps va ainsi perdre sa chaleur environ 20 fois plus rapidement. On comprend aisément qu’il est préférable, pour le plongeur, de porter une combinaison adaptée à la température de l’eau. Chacune et chacun est différent face à la déperdition de chaleur. Il n’est, en effet, pas rare de voir des plongeuses ou des plongeurs avec une combinaison étanche lors de températures inférieures à 16 degrés voir plus.

Portez une cagoule dès que la température de l’eau est inférieur à 20°. Cela limitera au maximum la dissipation de chaleur via la nuque. En effet, c’est par là que se dissipe 80 % de la chaleur de notre corps.

Avoir froid aux mains ou aux pieds, n’est pas très agréable. Notre corps va réagir à cette perte de chaleur en irriguant moins les extrémités. Il va donc se concentrer sur les organes vitaux. En d’autres termes, les extrémités seront moins oxygénées et donc moins bien desservies en carburant, car ceux-ci ne sont pas des organes vitaux.

Vous voulez limiter le froid aux mains ou aux pieds ? Alors protéger un maximum votre torse durant vos immersions en eau froide ou très froide. Vous verrez que cela aura une influence sur vos mains et vos pieds.

Pourquoi bien s’hydrater avant la plongée ?

Hydratation

La déshydratation, par le manque d’eau et de sel, augmente la viscosité du sang ce qui diminue sa perfusion dans le corps. Par conséquent, cela va influencer la saturation et la désaturation des tissus en gaz inerte et va donc augmenter le risque d’ADD lors de la désaturation de ces tissus.

Le minimum est de boire un grand verre d’eau avant chaque plongée. D’autant plus sous des latitudes plus chaudes et humides. Pensez également à vous hydrater après plongée !
Manger est tout aussi important que de boire avant de plonger.

L’hydrocution et la plongée

L’hydrocution et la plongée est-ce une réalité ?
On croit que la digestion favorise l’hydrocution mais cela n’a pas été prouvé scientifiquement. Des études ont démontré que seul 1 % des noyades avaient été après un repas.

Mais qu’est-ce que l’hydrocution ?

Le phénomène de vasoconstriction (dilatation des vaisseaux sanguins) permet d’évacuer la chaleur périphérique lorsque la température du corps est élevée. Grâce à la circulation sanguine et la transpiration. Le rythme cardiaque augmente également pour accélérer ce refroidissement.

Lorsque nous immergeons brutalement notre corps dans une eau froide, une perte significative de température centrale du corps s’ensuit produisant l’effet inverse sur nos vaisseaux sanguins périphériques. Cela a pour effet de réduire l’apport calorique dans les extrémités et reflue le sang périphérique vers l’intérieur du corps et notamment vers le cœur, tout en augmentant la pression artérielle.

Pour diminuer cette pression artérielle (hypertension), le cœur ralenti. En d’autres termes, le cerveau sera moins bien irrigué en oxygène. Cet appauvrissement en oxygène du cerveau induira inévitablement à une perte de conscience appelée « syncope thermo-différentielle ». Cette syncope peut engendrer un arrêt cardio-respiratoire. Elle sera suivie d’une mort par noyade en 4 à 5 minutes, appelée aussi « noyade syncopale ».
Donc nous voyons ici que la digestion n’entre pas vraiment dans le phénomène d’hydrocution. Par conséquent, il ne sera pas significatif pour le plongeur qui ne s’immergera pas brutalement dans une eau très froide sans combinaison.

Astuces pour éviter les coups de chaleurs et l’hydrocution

Mettre sa combinaison en dernier. Rester à l’ombre jusqu’à l’entrée dans l’eau sont des précautions indispensables pour éviter ce phénomène d’hydrocution.

Récapitulatif de ce que l’on à vu ensemble

  • Nous avons vu que ne pas manger avant de plonger aura un effet sur la chaleur corporelle et sur le maintien d’une bonne hydratation.
  • Nous avons vu aussi que bien s’hydrater est important pour éviter des ADD en gaz inerte
  • Finalement, manger avant de plonger n’induit pas le phénomène d’hydrocution.

 

Manger avant de plonger ?

À propos de l'auteur

Partagez cet article

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur email