Quelles pièces de rechange avoir pour la plongée ?

Mais quelles pièces de rechange pour la plongée faut-il avoir avec soi en plongée ?

Peut-être faites-vous partie des plongeuses/plongeurs qui ont déjà dû annuler une plongée ou plus à cause d’un matériel de plongée qui casse sur le lieu de plongée. Et naturellement, sans pièce de rechange pour plongée avec soi.
Nous allons parler ici, uniquement de la casse qui peut être réparé par vous-même et qui est raisonnable. Par conséquent, les oublis ou la grosse casse, ne sera pas traité ici.

Alors qu’est-ce qui peu raisonnablement vous empêché de plongé ?

Bien sûr, si vous vous êtes trompé de combinaison et avez pris la shorty en retour de vacances et avez prévu de plonger dans votre lac favori ? Je pense qu’il va y avoir un problème.

Sinon voici, à mon sens, quelques problèmes que j’ai rencontrés personnellement ou qui me paraissent naturellement à prendre en considération.

La sangle de masque

Un grand classique, la sangle de masque.
De plus, généralement, elle va casser lorsqu’on la met sous-tension. En d’autres termes, lorsque l’on met le masque sur le visage, juste avant de se jeter à l’eau.
Si vous êtes sur un bateau et que la sangle de masque supplémentaire est dans votre sac, qui lui est dans le vestiaire, sur la rive, c’est pas un bon choix !
Ayez toujours ou assurez-vous d’avoir, quoi qu’il arrive, vos pièces de rechange pour la plongée à portée de main ou d’avoir la possibilité d’avoir un autre masque sur le bateau.
Attention, les sangles de masque varient selon les modèles et les marques.

À mon avis, un deuxième masque personnel est bien plus efficace comme pièce de rechange pour la plongée. Car changer la sangle de masque peut prendre du temps que l’on n’a pas forcément sur un bateau.
Pas forcément besoin d’avoir 2 masques identiques, mais un simple masque, avec un faible volume interne, est idéal dans une poche de stab ou une poche dédiée au masque.
Maintenant, si vous avez des verres correcteurs sur votre masque, suivant la correction, avoir un deuxième masque avec verre correcteur peut-être un budget conséquent et inadapté.

Le masque

Mon évident mais toujours raisonnablement possible. La perte d’un des verres. Cas que j’ai eu à traiter plusieurs fois, donc à mon avis, à prendre en considération. Retrouver un verre sous l’eau est quasi impossible, alors un second masque est vraiment la seule solution.

La sangle de palme

Faire de la plongée sans palme, c’est possible mais pas évident !
Là également, elle va se casser juste avant de vous mettre à l’eau, lorsque vous allez serrer la sangle de vos palmes.
Attention toutefois, chaque marque ou presque, à une sangle d’épaisseur et largeur différente des autres marques. Regardez bien avant de l’acheter.

Changer uniquement la sangle, peut-être là aussi un processus un peu long. Si vous avez des sangles simples à vos palmes, je vous conseille de prendre une sangle complète, avec les boucles. Elle sera changée beaucoup plus rapidement.
Une autre solution, serait de trouver des boucles rapides, à mettre sur vos palmes. 2 suffiront.
Une boucle par palme !
Tout d’abord, une plus grande facilité pou mettre et enlever la sangle de palme. Une usure beaucoup moins grande de la sangle et donc une longévité bien plus importante.

Revenons sur le fait de mettre qu’une seule boucle rapide par palme.
Avoir une boucle rapide qui s’ouvre pour élargir la sangle est largement suffisant. Il est donc totalement inutile d’avoir deux boucles rapides sur la même sangle.
De plus, j’aurai tendance à mettre la boucle rapide sur la partie extérieur du pied, qui sera plus aisée à fermer, mais aucune obligation. Encore faut-il réserver sa palme pour pied droit et l’autre pour pied gauche.

Fuite sur le manomètre

Vous avez sans doute déjà aperçu de petites bulles qui s’échappent de votre manomètre. Ce n’est pas bien grave dans la plupart des situations, mais certaines fois, et notamment pour la plongée technique, il n’est pas question d’avoir ce genre de bulles.

Avoir des joints HP pour manomètre est une bonne idée mais également les clés qui vous permettrons d’y accéder. Naturellement, un minimum de connaissance est obligatoire pour faire ce genre de manutention.
Sans doute que dans votre organisation, CMAS/PADI/SSI/…/NAUI/SDI, vous aurez la possibilité de suivre une formation sur l’entretien du matériel de plongée. En tout cas chez Apo-Dhatu Divers voici le lien pour suivre la formation « Entretient de matériel« 

Fuite au niveau du détendeur et du robinet de la bouteille

Vous avez certainement déjà vu une colonne de petites bulles se former derrière la nuque de votre binôme, c’est marrant mais pas top top.
Ou peut-être, êtes-vous équipé d’un détendeur à étrier ?
Alors, il vous faut absolument avoir ce type de joint avec vous. Il s’abime ou sèche très rapidement et se détache souvent de son logement.
Bref, une vraie source à problèmes et peu vous empêcher réellement de plonger.

Fuite sur un tuyau à haute pression du manomètre

Peut-être que ça vous est déjà arrivé d’avoir le tuyau du manomètre qui bulles de toute part. Comme si le tuyau était poreux. Là, la décision de plonger ou pas ne regarde que vous. Mais si vous plongez, il faut bien regarder sa réserve d’air et plus fréquemment qu’à l’habitude. N’oubliez pas que c’est un tuyau sous haute pression et que la fuite pourrait augmenter et vider son réservoir très rapidement.
Avoir un tuyau à haute pression avec soi n’est pas totalement dénué de bon sens. Même si son remplacement ne se fera pas dans la minute mais dans les 5 minutes qui suivent.

Fuite sur un tuyau moyenne pression

Généralement, ce type de fuite se retrouve sur les bouchons du 1er étage du détendeur ou sur la connexion de l’inflateur du gilet stabilisateur. Ce genre de fuite n’est généralement pas très grave et ne devrait pas vous empêcher de plonger. Rester tout de même attentif sur la réserve d’air même si cela reste de la moyenne pression.
Ayez avec vous des joints pour la moyenne pression et à la suite de la plongée, remplacez celui qui vous semble fuir.
Si c’est au niveau de la connexion de l’inflateur (direct system), il faudra certainement changer le tuyau intégralement. Sauf si celui-ci a un connecteur rapide de chez Scubapro

En conclusion

Sur les différents problèmes raisonnables qui peuvent survenir avant ou pendant la plongée, seules les sangles de palme ou de masque, le joint du robinet/détendeur 1er étage et éventuellement une fuite sur le tuyau à haute pression ou au niveau du manomètre qui vous empêcheraient réellement de plonger. Il vous faudra donc avoir comme pièces de rechange pour la plongée :

  • Ayez avec vous quelques clés pour pouvoir accéder aux différents joints susceptibles de poser des problèmes.
  • Une sangle de masque adaptée à votre modèle et marque de masque
  • Une sangle supplémentaire complète de palme, également adaptée à votre modèle de palme, permettant son remplacement immédiat.
  • Un lot de joints pour la moyenne pression.
  • Un lot de joints pour la haute pression.
  • Au moins 2 joints pour manomètre.
  • Quelques joints de robinet de bouteille avec sortie internationale.
  • Donc, suivez une formation sur l’entretien du matériel de plongée. Cela vous permettra déjà de bien entretenir votre matériel et de pouvoir faire de petite réparation simple mais qui pourrait vous empêcher de plonger.
Quelles pièces de rechange avoir pour la plongée ?

À propos de l'auteur

Partagez cet article

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur email