Le mal de mer

Le mal de mer

Le mal de mer est une forme de mal des transports caractérisé généralement par des nausées.
Il est généralement provoqué par le balancement de l’embarcation et le décalage entre les informations de mouvement fournies par le système vestibulaire de l’oreille interne et les informations visuelles.
25 à 30 % des personnes sont sujettes au mal de mer, qui disparait généralement après 2 à 3 jours de navigation.

Les principaux symptômes sont :

  • Nausées
  • Vertiges
  • Sensations de froid (frissons) ou de chaud
  • Pâleur
  • Transpiration excessive
  • Bâillements, somnolence, apathie
  • Bourdonnement dans les oreilles
  • Hyper salivation
  • Vomissements
  • Évanouissement

N’a pas le pied marin qui veut !

Pour venir à bout ou apaiser le mal de mer afin de retrouver une certaine sérénité à bord, plusieurs solutions s’offrent à vous.
Voici un panel de solutions pour vous aider à lutter contre le mal de mer.

Bien se nourrir

Tout d’abord, beaucoup de gens pense qu’avoir l’estomac vide est mieux pour éviter le mal de mer. C’est totalement faux !
Bien se nourrir est une des clés pour éviter le mal au cœur. Cela diminue les mouvements de l’appareil digestif. Mangez des sucres lents, des barres de céréales, des bananes et surtout, éviter le chocolat, les poissons marinés et l’alcool.

Se couvrir

Avoir froid est la première cause du mal de mer. Aussi, se couvrir est important, quitte à enlever des couches si vous avez trop chaud.
Une protection contre le vent et également contre l’humidité est donc à prévoir.

Bien s’hydrater

Pensez également à bien vous hydrater et prévoyez une grande bouteille d’eau ou de fruit sur le bateau. La soif peut en effet aussi contribuer au mal de mer. Il est bien entendu qu’il faut éviter les boissons alcoolisées, car elles aggraveront le mal de mer.

Rester calme

Souvent plus facile à dire qu’à faire, garder son calme est pourtant important pour lutter contre le mal de mer.
Si vous avez peur, parce que la mer est agitée, parlez ou occupez vos pensées à autre chose. Posez des questions au capitaine ou au skipper. Il saura vous rassurer.

Bien dormir

Avoir une bonne nuit de sommeil avant de monter sur un bateau peut aider à éviter le mal de mer. Si vous ressentez une fatigue à bord, prenez un moment pour vous reposer.

Prendre des huiles essentielles

Les huiles essentielles sont très efficaces contre le mal de mer. Prenez de l’huile essentielle de citron pour relaxer le système nerveux, qui gère les nausées. Cela diminue également les mouvements de l’appareil digestif.
L’huile essentielle de menthe poivrée permet également de lutter contre le mal des transports au même titre que le l’huile essentielle de citron, mais avec moins de contre-indications et une odeur bien plus agréable.
Mettez une à deux gouttes sur vos poignets et tamponnez votre cou avec pour l’huile essentielle de menthe poivrée et une à deux goute sur un mouchoir à respirer le moment voulu, pour l’huile essentielle de citron.
Les résultats sont étonnants.

Le point d’acuponcture

Le mal de mer

Souvent oublié et peu utilisé, il reste pourtant un élément important pour lutter contre le mal de mer. Ce type de bracelet, fait pression sur un point précis de votre poignet, qui empêche les reflux au niveau de l’estomac. Cela permet de calmer les nausées et les vomissements.

Prendre du Gingembre

Manger ou boire du gingembre est une autre solution efficace contre le mal de mer. Qu’il soit frais, séché, en poudre ou en jus, c’est un remède, non seulement naturel, mais très efficace pour prévenir et stopper les nausées et vomissements.

Les médicaments

Naturellement, il existe une multitude de médicaments contre le mal de mer. Mais tous ne sont pas forcément adaptés à vous ou à votre activité. Par conséquent, ils ne lutteront pas efficacement contre le mal de mer.
Cependant, il faut les prendre généralement 12 à 24 heures avant de monter sur un bateau.
Quelques médicaments possibles :

  • Mercalm
  • AGYRAX
  • NAUSICALM
  • NAUTAMINE
  • DRAMAMINE
  • APHILAN
  • STUGERON
  • VOGALIB – Antiémétiques
  • VOGALENE – Antiémétiques
  • Patch à placer derrière l’oreille
  • Cocculine – médicament homéopathique
  • TABACUM – médicament homéopathique

Ne pas baisser la tête

Surtout ne pas baisser la tête afin d’éviter de perturber l’oreille interne, est un élément clé pour éviter le mal de mer. Regarder toujours l’horizon et si possible, placez-vous au centre du bateau au grand air. Cela permettra de garder un horizon plus plat et donnera des informations, à votre oreille interne, plus coordonnées à ce que vous percevez.

Porter des lunettes de type Boarding ring

Spécialement conçue contre le mal des transports, ces lunettes Boarding ring, peuvent être portées durant une dizaine de minutes seulement pour éviter le mal des transports. C’est pas super esthétique mais bien plus que lorsque l’on a des nausées la tête par-dessus bord.
Se place également au-dessus des lunettes de vues.

En conclusion

Avoir le mal de mer, n’est pas agréable même si cela permet de donner à manger aux poissons, ce qui n’est du reste, pas conseillé !
Que ce mal des transports peux être limité ou traité de différentes manières, naturelles et médicamenteuses.
Que 25 à 30 % de la population mondiale en est atteint en espérant que cette population ne se retrouve pas ensemble sur le même bateau.

N’oubliez pas de me laisser vos commentaires ou expériences de plongeuse/plongeur.

Le mal de mer

À propos de l'auteur

Partagez cet article

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur email